L'Avenir Agricole et Rural 28 mai 2009 à 11h50 | Par F.Thevenin

CHAMBRE D'AGRICULTURE - HAUTE MARNE - APVA, Yann Cadet, nouveau Président

Arrivé au terme de deux mandats successifs à la présidence de l’APVA, Jérôme Yung a passé le relais à Yann Cadet en février dernier, tout en continuant à le seconder en tant que vice-président.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un parcours typique

Le parcours à l’installation de Yann Cadet est à l’image de celui de beaucoup de jeunes agriculteurs aujourd’hui qui travaillent dans différents organismes para-agricoles avant de s’installer.
Yann obtient un bac D’ (option agricole et agronomie) à Vesoul en 1992 puis enchaîne avec un BTS Technologies Végétales à Quétigny. Son objectif est de s’installer à proximité de l’exploitation familiale située à Occey dans le sud du département et spécialisée en grandes cultures.
Dans l’attente d’une opportunité, il complète sa formation avec un certificat de spécialisation en tant que technico-commercial dans le domaine agricole puis travaille deux ans chez un organisme stockeur. Cette expérience lui apporte beaucoup sur le plan technique.
Puis l’opportunité de reprise tant attendue… prend une forme inattendue. En effet, il s’agit d’un éleveur qui part en pré-retraite dans le village d’Occey. A l’époque, les conditions de départ anticipé voulaient que l’exploitation soit reprise par un Jeune Agriculteur et que la structure soit pérennisée à l’identique durant cinq ans. Yann s’installe en avril 1999.
Il se lance alors en viande, sans connaissances préalables de cette filière. Afin de mettre toutes les chances de réussite de son côté, il tire un maximum de bénéfices de ses suivis techniques JA, qu’il pérennise en Appui Technico-économique. Il travaille avec Laurent Antoine pour la viande et avec Jean-Marc Mongin en Production Végétale. Le pari est gagné puisque Yann se découvre une passion pour l’élevage, qu’il transmet à Florent, son frère « cadet » (sans mauvais jeu de mot), qui intègre le GAEC en 2004.
Dès son installation, Yann s’investit dans le syndicalisme et fait la connaissance de Jérôme Yung. Il occupe la présidence du canton de Prauthoy de 2003 à 2007 et relance la fête de l’Agriculture en mobilisant les JA des cantons alentours au concours de labour de Pierrefontaines en 2005.

L’exploitation actuelle

Les frères Cadet exploitent en GAEC 370 ha dont 280 ha en grandes cultures ainsi que 60 vaches allaitantes de race limousine. Depuis deux ans, ils se sont lancés dans l’engraissement de génisses et de taurillons issus du troupeau. L’exploitation a atteint son rythme de croisière après de gros investissements en bâtiments d’élevage jusqu’en 2007.
La production de céréales est entièrement stockée et ventilée.
Il y a une réelle synergie entre les ateliers viande et céréales, qui, pour Yann, sont indissociables :
« Au niveau de l’alimentation du bétail, nous privilégions les ressources de l’exploitation en fonction du prix de vente des céréales. Une grande partie des pailles est utilisée en litière. Pour le plan de fumure prévisionnel, les unités apportées par les fumures organiques sont prises en compte, ce qui nous permet d’ajuster nos approvisionnements en engrais minéral. » explique-t-il.

Les projets pour le service Productions Végétales Agronomie et Environnement


Développer la transversalité des compétences
« Nous disposons de techniciens très pointus et réactifs sur le plan technique, administratif et réglementaire. Le fax d’informations aux adhérents permet de faire le point sur les actualités techniques (phytosanitaires et fertilisation) et de maintenir le lien avec les contraintes réglementaires.
En outre, je rencontre Jean-Marc, technicien du secteur, trois à quatre fois par an pour les tours de plaine. Le service Productions Végétales Agronomie et Environnement peut également apporter un conseil agronomique en ce qui concerne les prairies. Ces compétences en matière d’optimisation de la production de fourrages doivent être mieux connues et utilisées par les éleveurs.
De plus en plus d’actions collectives sont organisées. Elles apportent une dynamique de groupe et un partage d’expériences complémentaires au suivi individuel. Par exemple, la formation financée par Vivéa sur les locaux phytosanitaires, animée conjointement par Frédéric Berhaut, technicien PVAE et Stéphane Le Rousic, ingénieur au service bâtiment permet de couvrir l’ensemble des questions dans ce domaine. »


Innover en direction des agriculteurs et des collectivités territoriales
« Plus de quatre-vingts adhérents ont d’ores et déjà adopté le logiciel Mes Parcelles sur le département. Un groupe d’agriculteurs pilotes a permis à Francis Mattelig, ingénieur à la Chambre d’Agriculture et animateur régional du projet, de paramétrer le logiciel aux spécificités du département. Avec MesP@rcelles, la télédéclaration PAC s’effectue très rapidement via le site www.champagne-ardenne.mesparcelles.fr.
En 2009, MesP@rcelles va continuer à évoluer en intégrant les plans d’épandage, en adoptant les nouvelles recommandations du COMIFER* pour le phosphore et la potasse, en se rapprochant des données de l’élevage.
D’autre part, le service Productions Végétales, Agronomie et Environnement est l’interlocuteur privilégié des collectivités qui souhaitent épandre les boues de leurs stations d’épuration sur des terres agricoles. Les analyses régulières permettent d’attester de l’innocuité des boues en mesurant l’absence de métaux lourds. Le service réalise également les plans d’épandage correspondants en fonction des contraintes environnementales liées à la présence de cours d’eau et de points de captage »
explique Yann.


Eloigné géographiquement de Chaumont, le nouveau président de l’APVA n’affiche pas moins sa volonté d’être à l’écoute des adhérents qu’il représente, mais également des techniciens du service Production Végétale Agronomie et Environnement de la Chambre d’Agriculture,  afin de partager avec eux les orientations du service aux côtés de la responsable, Cécile Dechaux, lors des réunions de service aussi souvent que la météo le permettra.
De par sa nouvelle fonction, Yann Cadet est amené à présider également le Comité d’Orientation Production Végétale Agronomie et Environnement de la Chambre d’Agriculture. Ce point sera abordé lors de la prochaine session.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui