L'Avenir Agricole et Rural 15 novembre 2012 à 11h41 | Par R Blanchet

CAMPAGNOLS - Le piégeage, une technique efficace contre les campagnols

La lutte contre le campagnol passe par l’utilisation simultanée de plusieurs techniques. Le piégeage est une méthode efficace et visible qui permet d’agir directement sur les populations. Son utilisation collective est un atout qui permet de réduire les coûts par exploitation et d’agir efficacement sur le campagnol.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le piège pinces, pour les taupes et campagnols
Le piège pinces, pour les taupes et campagnols - © RB

Le campagnol terrestre, communément appelé «rat taupier» est un rongeur herbivore qui s’attaque aux racines des plantes pour se nourrir. Il peut entraîner d’importants dégâts dans les prairies comme cela a déjà été le cas dans notre département. Cependant, les années se suivent mais ne se ressemblent pas car les populations fluctuent suivant des cycles de pullulation de 5 à 6 ans. Le cycle débute par une période de basse intensité durant laquelle les densités de population sont réduites (voir figure ci-contre). S’ensuit une phase de croissance, un pic de pullulation et enfin une phase de déclin qui dépend des parasites, des maladies, de l’abondance de prédateurs et de la capacité d’accueil du milieu.

La lutte contre le campagnol doit être permanente pour maintenir les populations à un niveau bas. Il est trop tard lorsque les pics de pullulations apparaissent. Afin d’anticiper les cycles de pullulation, il est important d’effectuer des stocks fourragers en période de basse densité. De plus, différents moyens de lutte coexistent comme le morcellement du paysage, le pâturage, le broyage des refus, le travail du sol, la plantation de haies, le maintien des prédateurs et enfin le piégeage.

Le piégeage permet d’éliminer directement les individus sans entraîner de dommage sur les prédateurs.

Les deux principales techniques de piégeage sont le piège pinces et le topcat :

•Le piège pinces (voir photo) est inséré directement dans les galeries ouvertes de campagnols ou de taupe mais il est reste délicat à utiliser.

•Le piège topcat est plus facile et plus rapide à utiliser. C’est un piège guillotine avec un système de déclenchement mécanique très sensible qui entraîne le « coup du lapin » (voir photo ci-contre). Il se place perpendiculairement aux galeries de campagnols et peut piéger dans les deux directions.

Ces deux types de pièges sont disponibles en prêts à la Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON). Nous effectuons des commandes groupées si vous êtes intéressés par l’achat de pièges. L’intérêt est d’avoir en permanence des pièges prêts à servir sur l’exploitation. De plus, des piégeages collectifs peuvent être mis en place en rassemblant les pièges de plusieurs agriculteurs sur les parcelles infestées et en tournant dans les exploitations. Ceci permet d’économiser du temps et de rendre la lutte plus efficace.

Si vous êtes intéressé par une commande ou des informations complémentaires, merci de prendre contact avec la FDGDON à la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne auprès de Renaud BLANCHET,

Tél : 06-26-66-10-61,

email : rblanchet@haute-marne.chambagri.fr.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui