L'Avenir Agricole et Rural 13 décembre 2018 à 09h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

CAMPAGNE 2018 : DES RESULTATS CORRECTS, MAIS LA SÉCHERESSE GUETTE

erfrance CNEIDF et la Chambre d’agriculture ont organisé une réunion conjoncture du territoire sud haut-marnais le 4 décembre. Ce fut l’occasion de présenter les résultats prévisionnels de la dernière campagne, marquée par la sécheresse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans le secteur de Chaumont, 78 % des précipitations annuelles sont tombées de janvier à juin 2018, ce qui a impacté les terres les plus profondes à tendance hydromorphe. L’hiver a été doux et une cadence végétative très intense a été observée en avril/mai. Les aléas climatiques ont créé de l’hétérogénéité.

 

Blé : une récolte bonne à très bonne

Les rendements sont compris entre 60 et 80 q/ha avec une moyenne de 70 q dans le Barrois (+6q/moy.5 ans), 68 q dans le Grand Bassigny (+2q/moy.5 ans) et 63 q en Montagne (+5 q/moy.5ans). On observe une moyenne de 500 épis/m² avec 35 grains par épis et un PMG de 45 g. Les taux de protéine sont élevés et le poids spécifique est au rendez-vous (78 à 80). On notera toutefois la présence d’ergot.

 

Orge d’hiver : récolte supérieure à la moyenne

On observe des rendements entre 60 et 65 q : 64 q en moyenne pour le Barrois (+1q/moy.5 ans), 61 q (-3/moy.5 ans) et 60 q en Montagne (+3q/moy.5 ans). Le nombre d’épis/m² est plutôt bon, le nombre de grains/épis est variable (à tendance bonne) et le PMG est moyen. Les calibrages sont à 85% et les teneurs en protéine inférieurs à 11,5 %.

 

Orge de printemps : qualité au rendez-vous

Les rendements sont compris entre 50 et 70 q, avec une bonne performance sur les argilo-calcaires, à l’image de 2012. Le Barrois enregistre 55 q (+6q/moy.5 ans) de moyenne, la zone Montagne 53 q (+10q/moy.5 ans) et le Grand Bassigny 52 q (+3q/moy.5 ans). Les composantes du rendement sont favorisées et la qualité est au rendez-vous.

 

Colza : petite moyenne

Les rendements sont compris entre 25 et 35 q/ha, avec 33 q en moyenne en Barrois (+1q/moy.5 ans), 30q en Montagne et 29 q dans le Grand Bassigny (-5q/moy.5 ans). Le nombre de siliques est en net recul (<6500 m²), le nombre de grains par silique se situe entre 10 et 12 et le nombre de grains/m² reste faible (750 000 grains). Le PMG est correct, mais ne compense pas assez.

 

Cultures estivales impactées par la sécheresse

La production de maïs est faible (6 à 12 Tms) avec une qualité médiocre par manque de grains. Les rendements en maïs ensilage sont compris entre 40 et 50 q.

Les résultats en tournesol sont inférieurs à la moyenne : entre 20 et 25 q. Le remplissage du grain a été affecté par le stress hydrique. Avec une récolte entre 15 et 25 q, les rendements en soja sont en retrait par rapport à 2017.

 

D’après les estimations, les charges dans le Barrois ont baissé en moyenne de 180 Ä/ha en 5 ans. Le revenu pour une exploitation en système Grandes Cultures serait de 190 Ä/ha (+189 Ä/moy.5 ans).

Lire la suite de l'article dans notre édition de cette semaine en page 04

Bonne lecture

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2557 | juillet 2019

Dernier numéro
N° 2557 | juillet 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui