L'Avenir Agricole et Rural 29 mars 2012 à 09h55 | Par E. DAUPHIN

BRUNE DES ALPES - Un potentiel génétique à exploiter

L’assemblée générale du syndicat de race a eu lieu à Auberive. A l’ordre du jour, résultats techniques et point sur les évolutions en matière de génomique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Résultats techniques

Les résultats 2010 sur lactations terminées ont concerné 443 vaches de race brune sont inscrites au contrôle laitier. Leur durée de lactation est de 334 jours, pour une production moyenne de 7606 kg de lait, ce qui place la brune au deuxième rang après la prim’holstein en terme de productivité. Les taux sont de 39,7 de TB et 34,2 de TP.

Sur la campagne 2010 2011, les élevages en race pure (80% minimum) sont au nombre de quatre, avec 58 vaches présentes en moyenne, 7450 kg de lait par vache, des taux à 40,4 et 35,2 et 427 000 litres de quota. Le prix du lait a été de 344 euros. L’intervalle vêlage est de 408 jours, la part de génisses dans les troupeaux est de 33%, l’âge au vêlage est de 33,5 mois. Les génisses pouvant vêler à 30 mois, cette donnée peut être améliorée. Sur dix ans, la production de lait a augmenté de 700 kg et le taux de vaches indemnes de cellules (inférieur à 300 000) s’est dégradé, passant de 80 à 72%.

En terme de production par vaches, l’EARL de Chevecheix se place en première position avec 7811 kg, vient la SCEA de Fondremine avec 7483 kg, le GAEC des Brunes avec 7290 kg et enfin le GAEC du Courroy avec 7217 kg.


Portrait d’élevage : GAEC du Courroy à Santenoge

L’exploitation de polyculture élevage compte cinq associés et un salarié pour 380 ha de SAU, un quota de 906 672 litres de lait et 30 vaches allaitantes. La viande est vendue à la SARL Maigret, le lait est livré à la fromagerie Germain au prix de 363 Ä/1000 litres (2011) et les céréales chez Soufflet. Le quota est réalisé par 85 vaches laitières avec une moyenne d’étable à 7217 litres. Leur ration hivernale se compose de 35 kg de maïs ensilage, 1,2kg d’épeautre, 0,95 kg de paille, 4,8 kg d’ensilage de seigle, 4,8 kg d’ensilage de luzerne, 1,9kg de tourteau de colza et 1,9kg de tourteau de soja, 120 grammes de minéraux et du sel.



La génomique arrive en France

L’effectif global de vaches brunes inscrites au contrôle laitier est stable depuis cinq ans avec 18070 vaches, mais il est en nette progression dans le grand Est (hors berceau), où il est passé de 800 à 1350 animaux. Les IA totales (sur brune et en croisement) ont progressé de 2,5% en trois ans, pour atteindre 22163 IA au deuxième semestre 2011. Le croisement est particulièrement pratiqué sur prim’holstein afin de rapporter longévité et rusticité.

Les premiers génotypages ont commencé en France en race brune, mais les index génomiques ne seront validés officiellement qu’en juin 2012. Il faut en effet compter un délai de trois mois entre l’envoi de l’échantillon de sang ou de cartilage à Labogéna et la validation de l’indexation génomique par l’INRA et Interbull. «On vit un moment historique, affirme Thomas Gérouville, technicien pour BGS dans l’Est de la France, la gamme va évoluer beaucoup plus vite et les plans d’accouplement des adhérents à BGS seront réactualisés en continu via notre logiciel». L’objectif est de trier les reproducteurs à la base sans baisser en gamme. 65 fils de pères à taureaux ont ainsi été génotypés. Les meilleurs ressortent avec des ISU compris entre 150 et 160, notamment les fils de Payssli, de Dalli, Julens et de Prohuvo. Mais malgré des résultats prometteurs, certains fils de très haut niveau seront écartés du schéma au profit de moins bons, afin de préserver la variabilité génétique de la race. La génomique permettra de faire un tri éclairé parmi les veaux de testage dès les quinze premiers jours de vie.

Une dizaine de mères à taureaux ont aussi été génotypées. Felma, du GAEC Funcken en fait partie. Elles ont été sélectionnées en fonction de leur lignée de mères à taureaux et de leur ISU afin de ne pas gaspiller de temps et d’argent en génotypages inutiles. L’animateur, Thomas Gérouville se félicite des résultats obtenus dans l’Est grâce au choix des éleveurs de travailler à partir d’index fiables depuis de nombreuses années et non avec des taureaux bons en morphologie, «tape à l’œil», mais non confirmés, comme ça a été le cas en Suisse et en Italie. L’investissement porte ses fruits avec de très bons niveaux d’index chez les femelles. Les éleveurs disposent aujourd’hui d’un bon potentiel pour vendre de la reproduction.



Retour sur Eurogénétique dans notre prochaine édition

Le concours de la race Brune à Eurogénétique a eu lieu jeudi 29 mars en fin de matinée. Il a été jugé par Christoph BUSCH, responsable international à l’association Brune en Allemagne et partenaire depuis de longues années de la Brune française. Comme l’année dernière à l’occasion du National à Epinal, des génisses Brunes ont été proposées jeudi à la vente aux enchères. L’une d’elles provient du GAEC Funcken. Il s’agit de :

FAVELA (Huray x Emerald x Jetway x Preston)

Sa tante Scarlette EX 90(Zoldo) fut championne à Eurogénétique en 2006 et réserve en 2010. Sa mère Umeralda TB 87 a produit 49500 kg en 5 lactations et sera en concours à Epinal cette année en 6ème lactation ainsi que Comtesse (Jolt x Scarlette). Son père Huray figure parmi les meilleurs taureaux en ISU à 153 pts avec 2496 filles en production.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui