L'Avenir Agricole et Rural 29 mars 2012 à 09h25 | Par L'Avenir Agricole et Rural

BOIS ENERGIE - Les avancées du bois énergie

Le premier comité technique bois énergie commun Aube – Haute-Marne a fait salle comble à Colombey les Deux Eglises.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis plusieurs années, les Chambres d’Agriculture de l’Aube et de la Haute-Marne animent les missions Bioénergies avec le soutien de l’ADEME et du Conseil Régional de Champagne-Ardenne. Ces missions ont notamment pour objectifs :

- de promouvoir les bioénergies (principalement bois énergie et méthanisation) auprès des exploitants agricoles, des collectivités et des entreprises,

- de coordonnées les filières sur les deux départements,

- d’accompagner les porteurs de projets.


Les intervenants ont permis de faire le point sur les avancées du bois énergie dans l’Aube et en Haute-Marne.

C’est une soixantaine de personnes qui a répondu présent à cette manifestation.

François ZIEZAIRE, élu à la Chambre d’Agriculture de l’Aube a introduit cette demi-journée en rappelant les atouts du bois énergie sur les deux départements : un gisement important, une grand nombre de communes forestières et des structures d’approvisionnement déjà bien implantées.

Ensuite, des intervenants de différents horizons se sont succédés, afin de présenter les nouveautés et innovations permettant de structurer la filière bois énergie.

Les deux chargés de missions Audry CROENNE (Aube) et Pauline BONNET (Haute-Marne) ont fait un état des lieux de la filière en récapitulant les chaufferies bois en fonctionnement et en réalisation ainsi que les structures d’approvisionnement en place.

Ces deux départements boisés comptent une douzaine de structures d’approvisionnement, principalement des exploitants agricoles et forestiers s’étant diversifiés dans la production de plaquettes.

En parallèle, des chaufferies automatiques au bois se sont développées en entreprises, en collectivité et en agriculture. Pour les projets en collectivité, le Conseil Général de Haute-Marne est très moteur avec actuellement 3 chaufferies en fonctionnement et 4 en projet pour 2012-2013. Dans le monde agricole, la production de chaleur est plutôt destinée à des activités spécifiques comme les serres et l’aviculture.

Axel WYCKHUYSE, Responsable Energie Renouvelable de l’ADEME Champagne-Ardenne, est intervenu pour faire un point sur l’évolution des aides accessibles aux porteurs de projet de chaufferies bois. Afin de renforcer la structuration de la filière bois énergie, les cofinanceurs (ADEME et Conseil Régional de Champagne-Ardenne) ont fait le choix de mettre l’accent sur les projets groupés.

Qu’entend-on par projets groupés? A ce sujet, Chloé LINDINGRE, chargée de mission bois énergie aux Communes Forestières de Champagne-Ardenne, est intervenue sur la mutualisation de projets, les différentes formes de groupements de commandes et les structures collectives pouvant porter des projets de chaufferies.

Afin de mutualiser les moyens mais également de réduire les coûts, les porteurs de projets peuvent se regrouper sous différentes formes pour monter ensembles leurs projets. Cette mutualisation peut se faire à plusieurs niveaux: étude de faisabilité et/ou travaux/investissements et/ou exploitation des chaufferies et/ou approvisionnement.

Pour illustrer le groupement de projets, Damien THIERIOT, Président de la Communauté de Communes du Canton de Poissons, a témoigné sur le projet porté par la communauté de communes. En effet, 3 réseaux de chaleur au bois énergie verront le jour d’ici fin 2012-début 2013 à Poissons, Epizon et Echenay. Ils alimenteront en chaleur des groupes scolaires, des logements, des bâtiments intercommunaux et la maison de retraite de Poissons. Ce projet est exemplaire tant au niveau départemental que national avec une mutualisation de l’ensemble des étapes. La communauté de communes a fait une étude de faisabilité pour les 3 projets, a réalisé les investissements, va exploiter les chaufferies et prendra en charge l’approvisionnement. L’économie qui sera faite sur le fonctionnement, est estimée entre 10 et 15000 Euros par an.

Afin de structurer les filières locales d’approvisionnement et faciliter la contractualisation entre les détenteurs de la ressource et les propriétaires de chaufferies, les Communes Forestières peuvent accompagner les territoires dans la réalisation et le suivi de leur Plan d’Approvisionnement Territorial. C’est un outil d’aide à la décision que le Pays Barrois, dans la Meuse, a mis en place sur son territoire à partir de 2009. Adélie MARTIN, la Directrice du Pays Barrois nous a présenté la démarche du Pays, les conclusions qui en sont ressorties et les difficultés rencontrés.

Le Pays de Chaumont s’est également lancé dans cette démarche fin 2011 dans le cadre de son Plan Climat Energie Territorial.

Pour finir cette matinée riche en informations, Serge NICARD, nous a présenté la société Contenergie SAS qu’il a créé en 2011 avec 3 autres associés. Ils développent des chaufferies mobiles en container mais propose également l’étude, l’installation, le financement, la maintenance de la chaufferie et la fourniture de plaquettes forestières. Ce système garantit une maîtrise complète de la filière par un nombre restreint d’intermédiaires, ce qui permet un partage équitable de la valeur ajoutée. De plus, plusieurs systèmes de commercialisation existent : vente du container à l’utilisateur de la chaufferie ou vente uniquement de chaleur. Cette deuxième solution permet à l’utilisateur de la chaleur de s’affranchir de la gestion de la chaufferie. La gestion sera donc prise en charge par une tierce personne (chauffagiste, fournisseur de plaquettes…) propriétaire de la chaufferie.

Pour clore ce premier comité technique commun Aube – Haute-Marne, Dominique BARTHELEMY, élu à la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne, a rappelé la nécessité d’avoir une structuration de la filière sur les deux territoires. La valorisation des retours d’expériences et la sensibilisation des collectivités constituent un levier majeur pour l’émergence de projets.

Dans le cadre de la promotion des bioénergies, mardi 13 mars 2012, les deux missions Bioénergies ont organisé une demi-journée technique sur le bois énergie à destination des élus, porteurs de projet et acteurs de la filière. Cette manifestation s’est tenue à Colombey les Deux Eglises, à mi-chemin entre les deux départements.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui