L'Avenir Agricole et Rural 22 janvier 2015 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

BIOENERGIES, PLEIN FEU SUR LE BOIS ÉNERGIE

Une porte ouverte était organisée par les associés du GAEC du Radar, MM LAVENARDE en partenariat avec le chauffagiste, Delta Chauffage, le constructeur, Hargassner et la Mission Bioénergies de la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les associés du GAEC du Radar, aux cotés de leur chauffagiste, Delta Chauffage et de leur fournisseur de plaquettes, l’entreprise Ram Transagri.
Les associés du GAEC du Radar, aux cotés de leur chauffagiste, Delta Chauffage et de leur fournisseur de plaquettes, l’entreprise Ram Transagri. - © EST DAUPHIN

Le nord est du département est depuis quelques années devenu une référence en matière de bois énergie ; le réseau de trois chaufferies bois sur le canton de Poissons ainsi que la présence d’un transformateur de plaquettes forestières à Gillaumé a inspiré d’autres initiatives sur ce territoire, notamment dans le monde agricole. Les associés du GAEC du Radar ont su tirer profit des caractéristiques du bois énergie pour répondre à leurs besoins en chaleur sur l’exploitation et dans le domaine privé, en cohérence avec les ressources de leur exploitation.

 

Une installation simple et performante

La chaufferie bois installée au GAEC du Radar,  à Montreuil sur Thonnance, a été mise en service en octobre 2012.

D’une puissance de 55 kW, la chaudière alimente en chaleur une maison d’habitation comprenant les bureaux et une partie de l’exploitation (salle du tank à lait, salle du robot de traite et le local de contrôle du robot).

Un réseau de chaleur enterré a été créé pour raccorder la maison d’habitation à la chaufferie. (environ 15 mètres de réseau ont été tirés).

La consommation moyenne annuelle en bois déchiqueté est estimée à une centaine de MAP (mètre cube apparent plaquettes).

 

Plusieurs besoins de chaleur sur un même site

La maison, occupée par Mme LAVENARDE, la mère des deux associés du GAEC, était chauffée par une chaudière à bois bûche. L’exploitation n’avait jusque-là pas de besoin particulier en chaleur.

La réflexion au sujet d’un système de chauffage au bois déchiqueté a donc débuté par la maison d’habitation. En effet, Mme LAVENARDE étant âgée, la manipulation du bois bûche devenait problématique. L’installation d’un système de chauffage automatique s’imposait. La disponibilité en bois sur l’exploitation (entretien des bordures de bois) a décidé la famille Lavenarde à opter pour le bois énergie.

 

Dans le même temps sur l’exploitation, les associés sont passés d’une salle de traite classique à un robot de traite. Par conséquent, de nouveaux besoins en chaleur sont apparus sur l’exploitation :

 

- dans la salle du robot de traite afin de le mettre hors gel, du fait de la localisation de l’exploitation en altitude

- dans le bureau de contrôle du robot de traite,

- dans la salle du tank à lait pour plus de confort.

 

Les exploitants ont donc décidé de mutualiser le chauffage de la maison d’habitation et de l’exploitation, grâce à un réseau de chaleur. Cette mutualisation a permis de limiter l’emprise d’une chaufferie dans la maison. L’installation et son silo de stockage ont été installés en lieu et place de l’ancienne salle de traite.

En plus du chauffage, la production d’eau chaude sanitaire de la maison et de l’exploitation est assurée par la chaudière bois toute l’année.

Au cours de la première saison de chauffe (2012/2013), le GAEC du Radar s’est chauffé avec son propre bois.

En effet, disposant de quelques bois et de parcelles en lisière de forêt, l’entretien de ces derniers a permis de fournir du bois vert à la société RAM TRANSAGRI de M. FONTAINE à Gillaumé (52) pour le broyer et le sécher. Les associés du GAEC sont ensuite allés rechercher leur bois broyé et séché à Gillaumé.

Le premier hiver a nécessité 21 tonnes de bois déchiqueté soit environ 80 MAP (Mètres cubes Apparents Plaquettes). Cette prestation de broyage, séchage et stockage leur est revenue à 50 euros HT/T.

Un montage financier particulier

Les bénéficiaires de la chaleur étant pour partie l’exploitation agricole et pour l’autre un privé (la maison d’habitation), l’investissement a été partagé entre les deux au prorata de l’estimation des consommations futures, soit respectivement 2/3 et 1/3.

Le coût total du projet s’élève à 45 550 Euros HT avec le détail suivant :

 


GAEC DU RADAR

INVESTISSEMENTS


Diagnostic énergétique 840 Euros

Chaudière, hydraulique, réseau de chaleur 30 580 Euros

Auto-construction (estimatif) 6 000 Euros

PPE (Etat et Europe) 13 613 Euros

PRIVÉ

Chaudière, hydraulique, réseau de chaleur 8 970 Euros

Abattement des impôts  1 200 Euros


Les coûts d’exploitation annuelles sont estimés à 2 900 € HT avec l’achat du combustible (prestation de broyage, séchage et stockage) à 50 €T, environ 100 € d’électricité, 250 € d’entretien et 1 500 € de provision pour grosses réparations.



CONTACT


Pauline BONNET,
chargée de mission Bioénergie

Chambre d’Agriculture de la Haute-Marne

Tel. 03.25.35.03.22

Mail : pbonnet@haute-marne.chambagri.fr

 


Une mission Bioénergies pour vous
accompagner dans votre projet

Depuis plus de 10 ans, la mission Bioénergies de la Chambre d’Agriculture de la Haute-Marne, sensibilise et anime la filière bois énergie sur le département.

Elle a également un rôle d’accompagnement des porteurs de projets (élus, agriculteurs, entreprises, privés), pour la mise en place de chaufferie bois.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

>

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui