L'Avenir Agricole et Rural 17 octobre 2013 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

BILLET D'HUMEUR - CHER MONSIEUR LOUP

transmis par un lecteur de l'Avenir Agricole

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Cher monsieur Loup.

Voilà bientôt 70 ans que nous n’avions plus de nouvelles de vous, et au risque de vous paraître taquin, vous ne nous manquiez pas. Savez-vous que pendant votre absence point de maison de paille ou de brique, mais plutôt de belles exploitations avec de beaux moutons. Au risque de vous surprendre, sachez que ceux-ci ne vous sont pas destinés, nous comptions plutôt les vendre pour aller garnir les assiettes de nos concitoyens.

Convenez que votre attitude et votre comportement, un peu léger avec nos troupeaux, créent quelques tourments dans la tête de nos éleveurs. Peut-être ne le savez-vous pas, mais des tourments nous en avions déjà, au vu des décisions politiques plus ou moins hasardeuses concernant l’avenir de nos chères bêtes frisées.

Bizarrement c’est dans ces mêmes instances décisionnelles que l’on retrouve certains de vos amis,qui vous permettent  aujourd’hui d’étendre votre territoire jusque dans nos contrées où notre cohabitation semble pour le moins délicate. Nous serions pourtant tellement contents de partager avec vous le statut d’espèce protégée.

Comprenez que nous ne pouvons malheureusement envisager de partager le même garde-manger. Au vu de vos aptitudes exceptionnelles de super-prédateur, je vous conseille amicalement de vous tourner plutôt vers les ressources faunistiques de nos forêts, elles débordent jusque dans nos cultures.

Et puis quel exemple donnez-vous à votre future descendance, d’aller faire le pique-assiette sans y être invité au lieu de les entraîner à attraper de vraies proies plus véloces. Loin de moi l’idée de vous apprendre quelle éducation donner à vos enfants, mais en allant à la facilité vous risquez d’en faire des «loupettes».

Cher monsieur Loup, j’espère que vous entendrez notre grief et saurez en appliquer les principes au risque de voir notre collaboration se dégrader.

Veuillez recevoir mes salutations agricoles les plus respectueuses.

Le père François


 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui