L'Avenir Agricole et Rural 21 août 2014 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

BATIMENT : LOGEMENTS SUR MESURE

Notre département est pourvu en entreprises locales qui innovent aux côtés des agriculteurs. Constru-métal à Daillecourt en est un exemple.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les célèbres logettes « Logistalles », inventées par Philippe Deru sont de fabrication haut-marnaise. Leur fabrication est sous-traitée auprès de Constru-métal.
Les célèbres logettes « Logistalles », inventées par Philippe Deru sont de fabrication haut-marnaise. Leur fabrication est sous-traitée auprès de Constru-métal. - © E DAUPHIN

L’entreprise Constru-métal existe depuis 1967. Située au cœur du Bassigny, entre Noyers et Daillecourt, elle est spécialisée dans la construction et la pose de bâtiments en charpente métallique.

Jean-Claude Hemonnot, actuellement PDG de la PME, reprend l’affaire de son patron en 1990. Devenue SAS en 1998, il en est l’actionnaire majoritaire. Au fil des années, il fonde une entreprise familiale, qui bénéficie d’une notoriété locale. L’entreprise emploie vingt-huit salariés.

En homme d’affaires avisé, Jean-Claude a su développer un volume d’affaire en tissant des partenariats locaux, tablant sur la proximité et l’innovation. Homme de terrain avant tout, il passe la moitié de son temps au développement commercial de sa société (démarchage, devis). Il est épaulé par deux représentants commerciaux dans le quart nord Est. L’entreprise travaille dans un rayon de 150 km autour de Daillecourt. Le cœur d’activité reste le département. S’ajoutent quelques réalisations ponctuelles à Mulhouse, Vannes, Toulon « car on ne peut pas refuser » explique Jean-Claude Hemonnot.

L’activité de l’entreprise est partagée entre l’industrie et l’agriculture. Si la construction de bâtiments agricoles ne représentait que 10 % de l’activité en 1988, la tendance s’est inversée au début des années 90 avec la mise aux normes des bâtiments d’élevage. Actuellement la répartition est à 50/50 entre ces deux secteurs.

Tous les agencements intérieurs, passerelles et barrières de sécurité des Forges de Courcelles sont réalisés par Constru-Métal depuis 1983.
Tous les agencements intérieurs, passerelles et barrières de sécurité des Forges de Courcelles sont réalisés par Constru-Métal depuis 1983. - © Estelle DAUPHIN

La matière première, un approvisionnement stratégique

L’entreprise travaille de la tôle et de l’acier standard.

L’approvisionnement se fait auprès d’Arcelor Mittal. Aujourd’hui, le minerai est l’objet de vives spéculations. Il provient majoritairement du Brésil.

Métiers

Constru-métal conçoit et fabrique à la demande des bâtiments sur mesure, ce qui implique une multiplicité de corps de métiers réunis sur 5 000 m2 de bâtiments couverts : techniciens du bureau d’études, opérateurs de débit à commande numérique, opérateurs de découpe de tôles au plasma, soudeurs, assembleurs, peintres, monteurs, chauffeurs, chaudronniers, … sans oublier l’atelier « serrurerie » qui assure toujours les réparations sur la structure du matériel agricole et de TP (planchers de bétaillères, châssis, godets, etc.).

 

 

Partenariats locaux :

L’entreprise s’intègre parfaitement dans son territoire en recherchant toujours les synergies avec les autres acteurs du territoire. C’est le cas pour Bugnot, les forges de Courcelles ou encore Ph DERU.

- © constru metal

L’automatisation en élevage bovin

Constru-métal a installé pour la première fois en France un système de ventilation sur le bâtiment des vaches laitières du GAEC Saint Hubert à Pierrefontaines. La toiture devait être isolée avec des panneaux sandwich dans le cadre du PMBE et le bardage était réalisé à partir du système à ventelle. Ce concept d’origine suédoise, relié à une station météo, permet d’actionner automatiquement les verrières du toit en fonction des conditions climatiques, afin d’évacuer l’air de la stabulation. Il associe luminosité naturelle et renouvellement de l’air, pour le bien-être des animaux.

- © ConstruMetal

Instigateur d’Agriconfort, le bâtiment qui ne manque pas d’air

Fin 1995, Monsieur Rezette, technicien au service bâtiment de la Chambre d’Agriculture au bureau décentralisé de Montigny-le-Roi souhaitait tester pour la première fois en France un concept de bâtiment d’élevage innovant au GAEC Dardu à Audeloncourt. Inspiré du modèle irlandais, il assurait un renouvellement permanent de l’air sans courant d’air sur les animaux. Constru-métal s’est lancé dans l’aventure, alors que ses concurrents à l’époque étaient frileux par rapport à cette nouveauté. Le succès est au rendez-vous ; l’entreprise a installé depuis 420 bâtiments de ce type dans le Grand Est, au sein d’élevages renommés sur les rings des concours agricoles : GAEC ROGER à Lanty sur Aube, GAEC Saint Hubert à Pierrefontaines, GAEC d’Izée à Brainville...

Breveté « Agriconfort » par Produits Acier Bâtiment (racheté depuis par Arcelor Mittal), ce type de bâtiment d’élevage est composé d’un bardage en tôle nervurée pleine à ventelles « Agriconfort bardage » et un bac de couverture à fentes « Agriconfort couverture ».

L’air entrant par les ventelles est orienté vers le haut et évacué par les fentes de la toiture ; le bardage à ventelles évite les entrées d’eau, préserve les animaux du courant d’air et permet de conserver une bonne luminosité dans le bâtiment.

La couverture réalisée en bacs de tôle non-jointives avec un espacement entre chaque bac permet la ventilation sur toute la surface de la toiture en garantissant un renouvellement efficace de l’air. La ventilation constante du bâtiment permet de diminuer l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieure, empêchant la condensation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2471 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2471 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui