L'Avenir Agricole et Rural 21 janvier 2021 a 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Auto construire son stockage de grains à la ferme

Début février, la Chambre d’agriculture vous propose une formation innovante mise en oeuvre à la demande de plusieurs agrobiologistes et des places restent libres. Si vous réfléchissez à investir dans le stockage de vos récoltes, leur tri, leur séchage, vous pouvez encore vous inscrire !

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Diversifiant leurs emblavements et donc leurs récoltes, beaucoup d’exploitations souhaitent stocker à la ferme mais les aides aux investissements post récolte sont très sélectives et, dès lors, elles sont loin d’être accessibles à tous. Ainsi, un grand nombre de porteurs de projet recherchent des solutions économes faisant appel à l’auto-construction, à l’adaptation d’équipements d’occasion.
Frédéric BERHAUT, conseiller à la Chambre d’agriculture, souvent interrogé sur cet aspect a alors décidé d’organiser une formation spécifique en faisant appel à des collègues de la Chambre d’agriculture de l’Yonne qui ont, déjà l’an dernier, expérimenté avec succès une formation de 2 jours suivie par des agriculteurs ayant envie de construire eux-mêmes leur stockage à la ferme.

« Après avoir présenté les bases et les réglementations, après un témoignage concret sur une exploitation organisé le premier jour, nous demandons aux stagiaires de venir avec leurs chiffres pour le deuxième jour. En effet, l’objectif est de pouvoir travailler sur des cas concrets, de préférence les projets des participants. C’est pour entrer dans le concret que nous venons à 2 formateurs et ainsi avoir le temps de nous intéresser à chaque cas particulier ! » explique Marianne ROISIN, conseillère et formatrice à la Chambre d’agriculture de l’Yonne.

En savoir plus :
Chambre d’agriculture
G.EDME CONIL - 03.25.35.03.12


Les aides au stockage à la ferme

1. Le plan de relance de la filière protéines végétales, ce dernier prévoit 2 volets :

- le premier pour les opérateurs Filières investissant dans la collecte, la transformation,
- le second pour les exploitations agricoles investissant dans des outils post récolte.

Ce dispositif exclut les filières biologiques car elles sont soutenues spécifiquement par le Plan Ambition Bio, lequel ne prévoit rien pour le stockage et la transformation à la ferme.

Vous pourrez retrouver la suite de cet encadré dans notre édition du 22 janvier 2021.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2657 | juin 2021

Dernier numéro
N° 2657 | juin 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous