L'Avenir Agricole et Rural 29 mars 2018 à 09h00 | Par F. NOEL (10)

Ancrée sur ses territoires et digitale

Dans un contexte économique plutôt morose, plus particulièrement pour le secteur agricole, la Caisse Régionale de Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne a une nouvelle fois joué son rôle de banque engagée dans le développement des territoires et de ses acteurs. Un engagement lié à son ancrage territorial, en s’appuyant sur son réseau typique du modèle mutualiste.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au cours de l’assemblée générale du CACB, Vincent Delatte, Président et Jacques Kermarrec, Directeur Général de la Caisse  Régionale, ont commenté les résultats 2017 et annoncé les projets et les enjeux pour 2018.
Au cours de l’assemblée générale du CACB, Vincent Delatte, Président et Jacques Kermarrec, Directeur Général de la Caisse Régionale, ont commenté les résultats 2017 et annoncé les projets et les enjeux pour 2018. - © F.N.

«L’agriculture constitue une part importante de notre activité, puisqu’elle représente 22 % de nos encours de crédits. Dans un contexte économique plutôt morose, la mauvaise campagne de 2016 et celle de 2017, certes globalement moins mauvaise, mais marquée par des aléas pénalisants pour certains secteurs s’ajoutant à des cours encore bas pour une grande partie des produits, n’ont pas permis une embellie en termes de résultats. En 2016 nous avions mis en place plus de 120 millions d’euros de crédits supplémentaires pour accompagner d’urgence les agriculteurs, Or une bonne partie de ces crédits court terme arrive à échéance entre décembre 2017 et mars 2018. Pendant ces 4 mois nous avons dû renouveler ces crédits pour un certain nombre d’agriculteurs qui n’avaient pas reconstitué leur trésorerie pour pouvoir réduire leur encours de crédit de dépannage de 2016. Cependant nous observons quelques signes encourageants, puisque nous nous constatons sur une partie des territoires un redémarrage des investissements, par exemple pour des renouvellements de matériel qui avaient été retardés en 2016 et 2017. » En relatant cet accompagnement, Vincent Delatte, à la veille de passer le flambeau à un nouveau président (voir notre encadré), ajoute que cette période compliquée a généré chez un grand nombre d’agriculteurs une réflexion approfondie sur l’avenir de leurs exploitations et sur la manière de mieux intégrer un contexte fluctuant s’accompagnant de fortes attentes des consommateurs et une ruralité face à des enjeux importants.

9 projets d’installation sur 10 financés

En écho Jacques Kermarrec, directeur général CACB, précise que face aux fluctuations des prix, le CACB recommande de vendre 10 % de la récolte par mois afin de réduire leur impact. Il ajoute que le Crédit Agricole teste actuellement une formule d’assurance chiffre d’affaires après avoir développé l’assurance récolte. Il rappelle que cet accompagnement illustre la fidélité de la banque à son engagement d’être toujours au plus près des acteurs de son territoire, et en particulier des agriculteurs, qui forment le socle de son assise territoriale et de son histoire : « dans les situations difficiles ou plus prospères, le Crédit Agricole de Champagne Bourgogne accompagne l’agriculture, comme il souhaite participer à la réussite des projets de vie de tous ses clients. Et par exemple, nous avons financé 9 projets d’installations sur 10 sur notre territoire sur un total de 265 installations. »

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 30 mars 2018.

Jean-Yves Remillet succède à  Vincent Delatte à la présidence

Dans la foulée de l’assemblée générale, le Conseil d’administration de la Caisse régionale du CA CB s’est réuni pour élire le successeur de Vincent Delatte, touché par la ligne d’âge statutaire de 65 ans. Le Conseil d’administration a élu à sa succession Jean-Yves Remillet, administrateur de la caisse régionale depuis 2012 et 1er vice-président depuis 2016. Jean-Yves Remillet est agriculteur à Genevrières en Haute-Marne et il est président de la Caisse locale de Fayl-Laferté depuis 1997. Lors de ses mandats à la tête du CACB depuis 2011, Vincent Delatte a contribué à la réalisation de différents projets tels que : l’ouverture des conseils d’administration caisses locales (féminisation, catégories socio-professionnelles), le déploiement de Point Passerelle, la mise en place de la Fondation d’entreprise « Agir en Champagne-Bourgogne », la Caisse locale de l’Innovation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2492 | avril 2018

Dernier numéro
N° 2492 | avril 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous