L'Avenir Agricole et Rural 06 décembre 2012 à 10h45 | Par E.D.

Alimentation animale - Changer de point de vue sur l’alimentation du troupeau

Les établissements Sanders Grand Est ont organisé une réunion technique à l’EARL de la Crouée à Villiers en Lieu sur le thème de l’alimentation du troupeau allaitant à travers une approche innovante, basée sur l’analyse du colostrum.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En hiver, les animaux reçoivent 1,5 kg d’aliments, du foin et de la paille à volonté.
En hiver, les animaux reçoivent 1,5 kg d’aliments, du foin et de la paille à volonté. - © Réussir

GAEC de la crouee

Une organisation adaptée à l’atelier céréalier (données Bovin Croissance)

Philippe Caussin, conseiller d’élevage à la Chambre d’Agriculture, a présenté l’exploitation. Bertrand et Judith Aubriot exploitent 200 ha de SCOP et 70 ha d’herbe. Ils montent un troupeau de limousines en 2006 afin de valoriser la surface en herbe suite à l’arrêt de l’atelier laitier et choisissent cette race allaitante pour sa rusticité, ses qualités maternelles et ses facilités de naissance. Essentiellement naisseurs, ils atteignent 65 vêlages par an et vendent broutards et génisses grasses au sevrage.

L’organisation du travail a été pensée en fonction de l’atelier céréalier. Depuis un an, les exploitants ont choisi d’inséminer l’ensemble du troupeau sur trois mois d’hivernage, du 20 novembre au 20 février, afin que les vêlages aient lieu au parc à partir de début septembre.

En raison d’un faible chargement (1,1 UGB/ha de prairie), le troupeau n’est pas complémenté au parc durant la période de pâturage. En hiver, les animaux reçoivent 1,5 kg d’aliments, du foin et de la paille à volonté.

L’exploitation est adhérente à Bovin Croissance depuis ses débuts, afin de mesurer ses performances à travers le veau. Le poids des veaux à 210 jours est de 261 kg pour les femelles et de 330 kg pour les mâles. Sur la moyenne des deux dernières années, la production de viande bovine/UGB était de 315 kg contre 280 de référence race.

COLOSTRAL

Une nouvelle approche

Une cinquantaine d’éleveurs ont répondu à l’invitation lancée par le producteur d’aliments. La plupart d’entre eux sont venus avec un échantillon de colostrum prélevé sur leur troupeau afin de procéder à une analyse.

Le réfractomètre (photo ci-contre) est un instrument optique qui permet d’évaluer en quelques secondes la qualité du colostrum. (Cet instrument de mesure est également utilisé en viticulture pour évaluer la teneur en sucre du raisin). En effet, la teneur en anticorps modifie la réfraction de la lumière. Sanders a mis au point un logiciel qui permet d’interpréter les résultats. Cette nouvelle méthode pour analyser la qualité du colostrum marche également en brebis allaitantes.

La qualité du colostrum étant directement liée à l’alimentation de la vache gestante, cette analyse rapide et gratuite constitue une nouvelle méthode d’évaluation et d’adaptation de l’alimentation de la vache nourrice.

Bertrand Aubriot s’est naturellement prêté au jeu en collectant le colostrum sur un lot de génisses qu’il venait de rentrer pour l’hivernage. Comme dans deux tiers des cas, d’après une enquête menée sur 300 bovins par Sanders, l’analyse du colostrum révèle une concentration insuffisante en anticorps. Bruno Martin encourage l’éleveur a complémenter en minéraux à l’approche du vêlage.

A savoir

Bruno Martin est responsable de l’animation technique du segment des ruminants pour la zone Sanders nord et grand Est, soit une vingtaine de départements et cinq usines de transformation. Le segment des ruminants représente 8000 tonnes d’aliment grain. Le capital de Sanders est détenu par Sofiproteol, afin de valoriser les co-produits issus de la trituration en élevage.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2473 | décembre 2017

Dernier numéro
N° 2473 | décembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui