L'Avenir Agricole et Rural 25 août 2011 à 15h09 | Par Jean-Louis BLONDEL

Alimentation animale - Agrinir se calibre sur le maïs

Comme nous l’avons annoncé dans notre édition du 12 août l’analyseur AgriNIR acquis par le Pôle Elevage a permis d’effectuer les premières analyses de matière sèche sur le maïs ensilage. Cette opération permet aussi de calibrer l’appareil.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis le 17 août les agents du Pôle Elevage se déplacent de ferme en ferme pour analyser les matières sèches des maïs et présenter par la même occasion ce nouvel outil qui permet une lecture instantanée par rayonnement infrarouge.


11 lieux de rencontre


11 lieux de rencontre ont été programmés par  France Conseil Elevage (la nouvelle dénomination de l’ADCL) sur l’ensemble du département. Nous nous sommes déplacés sur le site du GAEC ST HUBERT le 22 août dernier où 5 autres agriculteurs avaient aussi apporté leurs échantillons composés de 5 brins de maïs pris à l’intérieur du champ. Au total une centaine d’analyses de matière sèche auront été faites sur le département. Une seconde série est prévue au cours de la semaine prochaine. Ces mêmes agriculteurs représenteront d’autres échantillons pris dans le même champ pour vérifier l’évolution de la matière sèche. Mais cette seconde série d’analyses est aussi ouverte à tous les autres agriculteurs.

Etalonnage d’ AgriNIR


L’appareil peut analyser 7 familles différentes dont le maïs ensilage sur pied. La lecture dépend à la fois du broyage et de l’état végétatif spécifique à l’année. Pour caler le calcul de la matière sèche, un échantillonnage complémentaire est réalisé pour une analyse par la méthode traditionnelle de l’étuve et de l’analyse en laboratoire. Au fil du temps l’écart se ressert et on se rapproche d’une marge d’erreur acceptable de 1 à 2 points. La deuxième série d’analyses permettra certainement d’accroître encore cette fiabilité.


AgriNIR un outil de précisionpour le calcul des rations


L’analyse de la matière sèche du maïs sur pied a surtout un intérêt promotionnel pour cet outil qui est destiné à faire une analyse beaucoup plus fine des valeurs chimiques de l’aliment, permettant ensuite d’élaborer les rations efficaces. Un responsable alimentation, Julien HOMAND,  sera affecté à cette mission que le Pôle Elevage entend développer. L’outil AgriNIR, facilement transportable, pourra être utilisé par le conseiller sur les exploitations. En aucun cas il ne pourra être mis à la disposition des éleveurs car il nécessite des connaissances particulières. En effet, cet outil repose sur une complexité informatique qu’il convient de savoir  maitriser.Les agriculteurs pourront acheter des packs d’analyses (10 pour 120 Euros).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui