L'Avenir Agricole et Rural 18 octobre 2012 à 10h56 | Par M. Bau

AGRICULTURE BIOLOGIQUE - Tous fous de produits bio !

La première quinzaine d’octobre aura été riche pour les acteurs de l’Agriculture Biologique en Haute-Marne. Conférence «Pourquoi suis-je passé en Bio ?» et Foire Bio et éco habitat sous les Halles ont animés Chaumont du 02 au 07 octobre

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © M.B.

La semaine de la Bio haut-marnaise avait commencé le mardi 02 octobre au soir. La conférence débat offrant la possibilité aux producteurs bio de raconter leur histoire menant à la conversion a attiré près de 150 personnes. Elèves du lycée agricole, producteurs en conversion ou en réflexion vers une conversion, mais aussi chaumontais curieux et consommateurs concernés ont été au rendez-vous pour 2 heures d’échanges riches à l’amphi-théâtre Pisani au lycée agricole de Chaumont-Choignes.

Retour sur la foire Bio de Chaumont

Avec la pluie et la grisaille, la 10ème foire bio et éco habitat de Chaumont ne partait pas sous les meilleurs auspices. Pourtant, elle a rencontré un franc succès. Organisée par le GAB 52 en partenariat avec la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne, ce rendez-vous très attendu des Chaumontais a accueilli cette année plus de 40 exposants du département, de la région, mais aussi des régions alentours. L’occasion pour les quelques 2 500 visiteurs de faire le plein en produits bio en tout genre et d’échanger avec les producteurs autour de leur démarche et de leurs produits.

Les produits bio «made in France» gagnent du terrain !

Les productions françaises biologiques continuent de se développer et prennent de l’ampleur dans tous les secteurs de production, d’après les chiffres de l’Agence Bio pour le premier semestre 2012. Faisons un petit état des lieux des chiffres clés :

- 880 producteurs et 306 transformateurs et distributeurs supplémentaires se sont engagés en Bio depuis le début de l’année.

- 39 % de volumes de lait collecté en plus par rapport à 2011 - La quasi totalité de la demande française est ainsi couverte.

- 18 % de fruits et légumes en plus par rapport à 2011.

- 30 % de céréales en plus par rapport à 2011.

- 38 % de vin produit en plus par rapport à 2011. Les importations de produits bio passent ainsi sous la barre des 30 %.

En plus de l’augmentation des conversions en bio enregistrées en 2012, cette avancée est également due aux filières qui s’organisent et se structurent, offrant ainsi aux producteurs des débouchés en local. En Champagne Ardenne, que se soit en élevage ou en production végétale, les filières et les circuits courts s’organisent depuis quelques années, offrant ainsi aux producteurs la possibilité de valoriser au mieux leurs produits en cohérence avec les besoins des consommateurs de la région.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui