L'Avenir Agricole et Rural 20 juin 2013 à 10h22 | Par L'Avenir Agricole et Rural

AGRICULTURE BIOLOGIQUE - AMBITION BIO 2017 : TOP DEPART

Après presque un an de consultation et de préparation, le Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a présenté, lors d’une conférence de presse à la veille du Printemps Bio, son plan de développement «Ambition bio 2017»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Attendu depuis 9 mois, Stéphane Le Foll a présenté le 31mai dernier son futur plan de développement de l’Agriculture Biologique. Ce programme national s’inscrit dans la dynamique globale d’agro-écologie portée par le Ministre depuis le début de son mandat. «Ambition bio 2017» se veut donner un nouvel élan équilibré pour le développement de l’AB en France.



- © MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE

Quels moyens pour quelles ambitions?

«Notre ambition est de mettre en place un processus global de développement de l’agriculture biologique. C’est donc d’augmenter la production, et aussi permettre aux produits d’être transformés, ensuite commercialisés et enfin d’être achetés. C’est tout l’enjeu du programme «Ambition Bio 2017» qui ne se limite pas à un objectif de développement des surfaces en bio», a déclaré le ministre. Le nouveau programme s’articule donc autour de six axes. L’objectif est de pouvoir lever tous les freins au développement de l’AB. Présentation.

- Développer la production, en finançant des dispositifs incitatifs dédiés à la conversion et au maintien des surfaces en bio (160millions d’euros par an sur la période 2014/2020).

- Structurer les filières en donnant la priorité au développement des grandes cultures et des oléo-protéagineux. Cet axe vise l’indépendance protéique pour l’alimentation animale et humaine à l’horizon 2017.

- Développer la consommation et conquérir des marchés. Le Ministère maintient l’objectif ambitieux d’atteindre 20% de produits bio dans la restauration collective, en incluant la restauration collective d’état. L’accent est également mis sur la sensibilisation des consommateurs.

- Renforcer la recherche et le développement en encourageant les projets de R&D dédiés à l’AB et en favorisant la diffusion large des résultats obtenus.

- Former les acteurs agricoles et agroalimentaires, en renforçant les liens entre l’enseignement agricole et les réseaux professionnels à travers des stages, interventions des professionnels dans les formations, visites de terrain, ...  et en développant la formation continue pour les agriculteurs bio existants.

- Adapter la réglementation biologique actuelle par une meilleure prise en compte des spécificités de l’AB dans la réglementation générale par l’amélioration de la réglementation spécifique AB.

D’ici la fin juillet, le Ministère indique que le programme complet et détaillé sera diffusé.

- © MARINE BAU

 

 


TOURS DE PLAINE BIO :
en sont les cultures?


Les 12 et 17juin derniers, sous un soleil (paresseux jusque-là) au rendez-vous, trois agriculteurs biologiques haut-marnais nous ont donné la clé des champs pour aller faire le tour de leurs cultures. Au programme de ces 3 demi-journées: colza associé, mélange triticale – pois ou encore blé améliorant, avec force de partage d’expériences et d’échanges techniques. L’occasion pour les uns de se retrouver et faire le bilan d’un début de campagne atypique et, pour les autres d’apprendre sur des techniques alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires de synthèse.

 


Tours de plaine organisés par la CA 52, en partenariat avec le réseau GAB/FRAB et grâce au soutien financier du Conseil Régional et des Agences de l’Eau Rhin Meuse et Seine Normandie

VOTRE CHAMBRE D’AGRICULTURE

ACCOMPAGNE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE

 

Des questions sur la conversion en bio, sur le cahier des charges et sur les techniques de ce mode de production? Depuis 2007, la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne propose un accueil et un accompagnement pour tout agriculteur s’interrogeant sur l’AB ou désireux de se convertir.

Egalement, en partenariat avec le GAB 52 et grâce au soutien financier du Conseil Régional et des Agences de l’Eau Rhin Meuse et Seine Normandie, la chambre œuvre à la sensibilisation et à la promotion des techniques bio à travers des formations, des journées techniques, des tours de plaine, des essais ou encore des portes ouvertes sur des exploitations bio.

Pour tout renseignement : Marine BAU: 0325350335 ou mbau@haute-marne.chambagri.fr.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2461 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2461 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui