L'Avenir Agricole et Rural 28 mai 2020 à 07h00 | Par H. Lapie, N. Kunysz, M. Charpentier

« Agir pour impulser le projet d’une croissance agricole durable »

Le manifeste de souveraineté alimentaire présenté par les organisations professionnelles nationales, afin d’envisager la sortie de crise, suscitera des développements en région. Hervé Lapie, président de la FRSEA, Maximin Charpentier, président de la Chambre régionale d’agriculture et Nicolas Kunysz, président des JA Grand Est signent une tribune commune.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Hervé Lapie, président de la FRSEA.
Hervé Lapie, président de la FRSEA. - © JL MASSON

« La pandémie actuelle a permis à la population française de se rappeler l’importance primordiale des emplois dans les secteurs de première nécessité tels que la santé, les services à la personne, l’agriculture, les commerces essentiels à l’alimentation ou encore la logistique. L’expertise scientifique aura eu également un rôle majeur dans la gestion de cette crise sanitaire. La situation actuelle va-t-elle enfin conduire à renforcer le rôle et la reconnaissance des scientifiques aussi en agriculture ?
Derrière les mots, il faudra des engagements ! Est-il raisonnable de déléguer tout ou partie de la production de médicaments, de notre alimentation, de vêtements... parce que derrière chaque usine il y a souvent la mauvaise image de la cheminée bannie de France, car associée à la pollution ? Il serait plus responsable de « reterritorialiser » l’acte de production afin de garantir compétitivité, respect de l’environnement et prise en compte sociale dans notre pays.

L’agriculture, enjeu de politique publique

«Nous devons reprendre le contrôle, produire plus encore que nous le faisons en France pour devenir une Europe souveraine...» tels sont les mots du président de la République.
La profession agricole continue à œuvrer pour que soit défini un nouveau projet stratégique.
Celui-ci devra être conforme au nouveau contexte actuel et aux solutions que doit apporter l’agriculture dans l’objectif d’une croissance durable, adaptée à notre singularité et à nos spécificités régionales.
L’agriculture et l’alimentation redeviendront-elles enfin des enjeux de politiques publiques, avec l’objectif de produire une alimentation saine pour tous les budgets ?

Une alimentation de qualité, pour tous

Pour garantir à la France sa souveraineté alimentaire, il est nécessaire de mettre en œuvre des politiques agricoles et agroalimentaires permettant l’accès à une alimentation en quantité et qualité suffisantes pour toute la population, du circuit court à la filière longue. Ceci, dans un contexte où le pouvoir d’achat de nombreux ménages sera inéluctablement impacté par la crise économique.

Cette souveraineté est indissociable du respect de conditions de production durables, via des règles sociales et environnementales adaptées, ainsi que de bonnes conditions de rémunération des producteurs, permettant d’assurer la résilience des exploitations.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans notre édition du 29 mai 2020.

Des opportunités et des solutions

En valorisant l’origine France et nos marques territoriales, nous pourrons conforter notre production française, sans occulter l’exportation de notre savoir-faire en dehors de nos frontières pour répondre à des besoins vitaux :

- reconquérir des parts de marché perdues en fruits et légumes (+ 50 % d’importation de légumes, + 67 % d’importation de fruits sur les dix dernières années en France),
- développer des filières agroalimentaires,
- aider à organiser les circuits de proximité,
- produire nos propres protéines végétales,
- relocaliser des élevages dans une logique d’économie circulaire,
- développer des filières d’énergies renouvelables décarbonées (photovoltaïque, méthanisation, biocarburants), des filières de chimie verte (biocontrôles, biomatériaux),

La suite de cet encadré sera dans votre édition du 29 mai 2020

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2607 | juillet 2020

Dernier numéro
N° 2607 | juillet 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui