L'Avenir Agricole et Rural 20 décembre 2018 à 10h00 | Par T. Morillon

Agir pour construire le prix

A l'occasion de son assemblée générale le 14 décembre à Chaumont, la FDPL de Haute-Marne a annoncé le prix 2018 des laiteries collectant sur le département. André Bonnard, secrétaire général de la FNPL, a retracé les actions du syndicat, particulièrement sur la loi Agriculture et Alimentation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour André Bonnard : «les nombreuses actions de la FNPL sur le terrain font bouger les distributeurs».
Pour André Bonnard : «les nombreuses actions de la FNPL sur le terrain font bouger les distributeurs». - © T.M.

Première assemblée générale pour le Président de la FDPL 52 Florent Cressot et pour la Directrice Caroline Guillaume. L'occasion d'évoquer la conjoncture laitière du département. Après la campagne catastrophique de 2016 à 280 EUR/1 000 l en moyenne, les prix sont remontés l'année suivante pour s'établir à 317 EUR. En 2018, la hausse continue, mais reste plus modeste avec 321 EUR : les laiteries ont appliqué des évolutions par rapport à 2017 allant de -2,26 à +3,23 EUR/1000 l. «Le compte n'y est pas» déplore Florent Cressot qui souhaite un prix du lait à 396 EUR/1000 l. «Ce prix de revient ne sort pas du chapeau, mais est le fruit d'un calcul issu de source RICA qui est le réseau d'information comptable agricole».

Florent Cressot pointe du doigt les mauvais payeurs : «il est vraiment regrettable d'observer la stratégie de bidons percés de certaines coopératives comme Eurial UF. Les éleveurs laitiers ont besoins de perspectives. Et Sodiaal qui ne répond même plus à nos courriers, ni pour l'affaire Synutra, ni pour la prise en compte de ses adhérents. Même les privés sont plus à l'écoute de leurs producteurs». Toujours sur Sodiaal, la FDPL estime que l'évolution de l'application de grilles de paiements régionales vers une nationale va mettre à mal les interprofessions régionales. «Le travail sur la qualité effectué depuis de nombreuses années et la sécurité pour les producteurs d'avoir au sein d'une même région une équité de paiement à la qualité va être remis en cause».

Agir pour construire le prix
La FNPL s'est pleinement impliquée dans les débats aux Etats Généraux de l'Alimentation (EGA). Il en découle la loi Alimentation dont les objectifs sont conformes à la stratégie conduite par la FNPL depuis des années : obtenir un prix juste et assurer une équitable répartition de la valeur ajoutée. L'amélioration des relations commerciales passera par des ordonnances qui donneront plus de transparence, avec des mesures sur le seuil de revente à perte et l'encadrement des promotions (maximum 34 % du prix de vente). La FNPL veut aller plus loin et milite pour qu'un produit ne puisse pas être en promotion plus de deux mois dans la même année. La FDPL surveillera les GMS dans l'application des promotions et saura les rappeler à l'ordre.

La contractualisation va subir un bouleversement puisque c'est dorénavant le producteur ou l'OP/assOP qui proposera un contrat à l'acheteur. La FDPL tiendra à disposition un modèle de contrat pour les producteurs. Autre changement, le prix d'achat qui devra dorénavant prendre en compte les coûts de production, ainsi que l'évolution de ces coûts. «La FNPL agira pour s'assurer que les dispositions contractuelles de la loi s'appliquent aussi aux coopératives» indique André Bonnard.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2540 | mars 2019

Dernier numéro
N° 2540 | mars 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui