L'Avenir Agricole et Rural 17 juin 2010 à 16h13 | Par A. LEBLOND

Actualités Laitières - Le Préfet aux champs

Le principe en avait été retenu le 2 avril lorsqu’une délégation de la FDPL s’était rendue à la Préfecture pour décrire au Préfet la situation des producteurs de lait. Regrettant ensuite de ne pouvoir participer à l’assemblée générale de la FDPL, le Préfet l’avait confirmé, il irait sur le terrain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

 

C’est ainsi que les visites souhaitées eurent lieu mercredi 9 juin, l’après-midi se décomposant en deux parties complémentaires, la visite d’une exploitation laitière à Chaudenay puis celle d’une fromagerie fermière à Genevrières.

C’est bien sûr la FDPL qui avait organisé ce déplacement en profitant d’ailleurs pour réunir son Conseil d’Administration le matin même dans la salle des fêtes de Chaudenay complaisamment mise à disposition par le maire qui n’est autre que Christophe Bourgeois, l’un des associés du GAEC du Prays, l’exploitation choisie pour la visite, ses 2 associés étant M. Sébastien Bourgeois et M. Marc Viard.

Ce choix Richard Bourbon l’a justifié tout d’abord par le fait qu’il s’agisse d’un GAEC, la formule la plus courante dans les exploitations laitières haut-marnaises, que ce dernier compte 3 associés dans la trentaine, que leur exploitation est spécialisée lait et qu’ils croient à l’avenir de la production laitière, leur dernier investissement étant un robot de traite. Enfin dernier élément collant complètement à l’actualité, le GAEC du Prays livre à Entremont.

Le Préfet et sa délégation, il était en effet accompagné de Mme Catherine Sadrin la Sous-préfète de Langres, de M. André Horth, directeur de la DDT, M. Serge Barth, directeur de la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection de la Population), M. Jonathan Bonadio, (chargé de mission agriculture durable au SEA) et de M. Dominique Thiébaut, Chef du Service d’Economie Agricole à la Ddt, prirent tout le temps nécessaire pour découvrir l’exploitation dont les principales caractéristiques et les performances leur furent d’abord présentées par Christophe Bourgeois puis par Philippe Gillet de l’ADCL.

Les variations de prix des dernières années furent mises en avant et détaillées par le Président de la FDPL, qui, une nouvelle fois, répéta au Préfet que les producteurs avaient besoin de visibilité, donc d’un prix ayant une certaine stabilité ce qui nécessite un minimum de régulation des marchés. Comment en effet décider d’investissements lourds, parfois de plusieurs centaines de milliers d’euros, sans avoir aucune idée de l’évolution du prix du lait sur les années où il faudra faire face à l’amortissement !

Le fonctionnement du robot attira ensuite la curiosité de tous, y compris de producteurs n’en ayant pas encore vu fonctionner.

Et à la fromagerie

Après un rafraîchissement offert par les associés, la délégation «préfectorale» accompagnée des administrateurs de la Fdpl, de la Présidente de la Fdsea et du Président des JA, prirent la route de Genevrières pour découvrir la fromagerie du Gaec des Barraques.

Après l’accueil des frères Remillet, Jean Yves et Sylvain, associés à Catherine et Monique Remillet dans le Gaec, c’est le fromager, Romain Vetillard, qui, avec la verve d’un passionné, commenta la visite de la seule fromagerie fabriquant du Langres au lait cru.

 

 

Là encore Mr le Préfet fit preuve de beaucoup d’intérêt ce qui s’explique sans doute par le fait qu’il considère que les Aoc et particulièrement la plus haut marnaise d’entre elles, le Langres, sont des atouts économiques à valoriser au maximum.

C’est d’ailleurs pour évoquer tout ce qui pourrait permettre un développement des ventes du fromage de Langres qu’il avait convié les fabricants à déjeuner le jour même à la sous préfecture de langres.

L’après-midi se termina par une dégustation qui permit à tous de continuer d’échanger sur 2 visites fort appréciées.

A n’en pas douter une opération à renouveler.

AL. FDPL

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui