L'Avenir Agricole et Rural 24 septembre 2009 à 14h27 | Par ANDRE LEBLOND

actualités laitière - Au CA de la Fnpl : les mots contre les images …

Qu’il est difficile d’expliquer ses positions, même si c’est le discours de la vérité, lorsque l’action syndicale médiatique et quotidienne les rend inaudibles, c’est le constat qu’a fait le Conseil d’Administration de la FDPL réuni mardi 22 septembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La FNPL va continuer d’expliquer pourquoi la grève du lait ne lui a paru être la bonne solution.
La FNPL va continuer d’expliquer pourquoi la grève du lait ne lui a paru être la bonne solution. - © REUSSISR

Il n’en reste pas moins que respectueux de l’accord de prix signé jusqu’au 31 décembre, la FDPL n’engagera pas d’action immédiate sur le prix, toutefois et bien que la rumeur de paies de début d’année 2010 à 200 ? soit totalement infondée, elle a décidé d’appeler elle aussi, avec la FDSEA et les JA, à la manifestation de ce vendredi sur la dégradation générale, toutes productions confondues, des revenus agricoles.
Au passage elle rappelle que l’accord, qui encore une fois n’a jamais été qualifié de bon mais simplement de nécessaire fait du prix français un des plus élevés d’Europe.
Parallèlement, à l’instar du Président de la FNPL, elle va continuer d’expliquer pourquoi la grève du lait ne lui a paru être la bonne solution.
Elle doit aussi rassurer sur la contractualisation, notion diabolisée par ceux qui cherchaient à tout prix à mobiliser. Dans ce but elle confirme qu’elle organisera dans un 1er temps une réunion de travail à l’échelle des conseils d’administration des syndicats laitiers en y invitant un des membres du Bureau de la Fnpl en charge de ce dossier.

Les assemblées générales de ces mêmes syndicats ainsi que celle de la Fdpl seront ensuite l’occasion d’y revenir largement.

Pour l’heure la Fdpl veut retenir l’amélioration des cours des produits industriels (cf graphique), seul élément favorable dans un contexte difficile et dont il faut donc souhaiter qu’il ne s’agisse pas d’un feu de paille que la Commission se dépêcherait de tenter d’éteindre.
Enfin elle note que la médiatisation à outrance des actions d’épandage, bien que ces dernières soient peu prisées par l’opinion publique qui lui préfère et de loin les distributions, n’en a pas moins le mérite d’obliger les Pouvoirs Publics à un peu plus de détermination pour défendre une autre politique agricole commune.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui