L'Avenir Agricole et Rural 04 mai 2018 à 09h00 | Par TM

Accompagner et défendre les retraités

Lors de son Assemblée générale le 5 avril, l’AROPA 52 a fait le point sur son activité locale et sur les sujets défendus au niveau national par la FNAROPA comme la retraite universelle. Le président de la Chambre d’Agriculture Christophe Fischer était invité pour dresser un bilan de la situation agricole du département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Régis Louis, président de l’AROPA 52, se réjouit de la hausse constante des adhérents.
Régis Louis, président de l’AROPA 52, se réjouit de la hausse constante des adhérents. - © TM

Augmentation des adhérents

La salle des fêtes de Semoutiers était complètement remplie : plus de 700 personnes se sont déplacées à l’AG des salariés des organismes professionnels agricoles de Haute-Marne. Une bonne performance pour cette association créée il y a 15 ans. «Etre de plus en plus nombreux nous permet de défendre nos intérêts au niveau national et de partager d’excellents moments de convivialité» indique Régis Louis, président de l’Aropa 52.

L’association compte désormais 524 adhérents (200 de plus en 10 ans), dont plus de la moitié est originaire de Chaumont. Près d’un tiers des adhérents sont des anciens salariés du Crédit Agricole, mais il y a également d’anciens aides familiaux, des salariés d’exploitation agricole, de la MSA… «Nous devons faire un effort pour capter les salariés de l’ONF et les emplois forestiers» souligne le président.

Après un point sur les animations de 2017 et les voyages organisés cette année, le président délégué Daniel Crance a détaillé les avantages dont peuvent bénéficier les adhérents grâce aux nombreux partenaires de l’association : Crédit Agricole, Mutualia, FDSEA (carte Moisson, Lucia), Groupama, MSA, CPE Energie, Cerfrance et le Club Butterfly.

Mission d’accompagnement

La FNAROPA propose un accompagnement des situations individuelles tout au long de la retraite, mais aussi une information régulière aux adhérents (Chêne Vert et site Internet), ainsi qu’une veille fiscale, sociale et législative. Elle est aussi présente dans certaines instances comme les Représentants des Usagers (RU) et les Comités Départementaux de la Citoyenneté et de l’Autonomie (CDCA).

La FNAROPA veut également défendre le pouvoir d’achat des retraités. Pour ce faire, elle analyse les régimes de retraites, soutient la mise en place de la retraite universelle et développe des partenariats pour obtenir des tarifs maîtrisés.

Retraite universelle

Daniel Coffinet, vice-président de la FNAROPA et président de la FRAGE (AROPA du Grand Est), a expliqué que le système de répartition pour financer les retraites atteint ses limites. La génération montante ne pourra pas compenser l’augmentation constante du nombre de retraités. «L’espérance de vie coûte encore plus cher que le retour à l’emploi. Alors que la retraite universelle, qui concerne tous les actifs quel que soit son régime, permettrait un retour à l’équilibre financier à long terme et la sauvegarde de notre système de retraite».


Vous pouvez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 04 mai 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2497 | mai 2018

Dernier numéro
N° 2497 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui