L'Avenir Agricole et Rural 31 octobre 2019 à 09h00 | Par L. Sagot

A vos prélèvements de crottes

Malgré la période de sécheresse, les parasites sont bien présents : strongles gastro-intestinaux et petite douve en particulier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il est alors particulièrement utile de faire faire des analyses de crottes afin de choisir le produit à utiliser. Le mode de réalisation des prélèvements revêt une grande importance sur la fiabilité des résultats. Pierre Autef, vétérinaire praticien à Bellac (87) explique «qu’à l’exception des crottes des agneaux de bergerie qui peuvent éventuellement être mélangées, tous les autres prélèvements effectués sur des ovins qui pâturent depuis plusieurs semaines doivent être réalisés en individuel. Compter 5 à 7 prélèvements pour un lot d’une centaine de brebis». Si les brebis sont à l’herbe, il est possible de collecter les crottes fraîches (c’est-à-dire encore chaudes) en les regroupant.

Compter 15 € pour une coproscopie de mélange réalisée au laboratoire
Compter 15 € pour une coproscopie de mélange réalisée au laboratoire - © LS

C’est le labo qui mélange les crottes

Les prélèvements sont acheminés le jour même ou le lendemain au plus tard pour analyse par un laboratoire (laboratoire départemental ou l’Alliance Pastorale) ou par le vétérinaire en prenant soin de les conserver au réfrigérateur. Il est possible de réaliser une coproscopie de mélange qui est moins onéreuse (environ 15 € pour un lot). Mais c’est le laboratoire qui réalise les mélanges. Il reste impératif de prélever les crottes individuellement. Pour une recherche de grande douve, une analyse négative ne veut pas dire que le lot est forcément indemne. Une prise de sang (sérologie) en mélange de 4-5 brebis pourra compléter le diagnostic.
Contactez votre vétérinaire ou votre technicien pour vous aider à analyser les résultats.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2573 | novembre 2019

Dernier numéro
N° 2573 | novembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui