L'Avenir Agricole et Rural 29 janvier 2015 à 08h00 | Par E.D.

A pas de loup...

Le loup a fait une réapparition la semaine dernière à la lisière des Vosges, à proximité de Goncourt. Après l’effroi suivent les interrogations chez les éleveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les victimes ont été égorgées de façon caractéristique avec un début d’éventration.
Les victimes ont été égorgées de façon caractéristique avec un début d’éventration. - © D.P.

Sur les traces du loup

 

Un hivernage forcé qui bouleverse le système d’exploitation

Dominique Prunnot est double-actif ; fromager à la laiterie de Bulgnéville, il est également à la tête d’une troupe de 200 brebis, dont il commercialise les agneaux à la coopérative Alotis. Il investit en 2011 dans une bergerie de 250 places et conduit sa troupe en plusieurs lots qu’il fait pâturer sur les dix-neuf hectares de l’exploitation ainsi que chez des voisins durant l’hiver afin de jouer sur la complémentarité ovins/bovins. Le lot attaqué de race suffolk et charolais agnèlera en mars, tandis que le reste de la troupe mérinos, une race qui se prête au désaisonnement, a agnelé en décembre.

Suite à l’attaque, il a fallu vider en urgence l’ancienne bergerie qui servait au stockage de fourrage, afin d’hiverner l’ensemble de la troupe et racheter des fourrages complémentaires pour pallier à l’arrêt du pâturage hivernal. Une solution de replis qui ne sera pas sans conséquences économiques et humaines ; l’éleveur doit, comme jadis porter les sceaux d’eau à la main pour abreuver ses animaux. Cette installation de fortune n’est pas envisageable sur le long terme.

Suite de cet article dans notre édition du 30 janvier 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2471 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2471 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui