L'Avenir Agricole et Rural 04 juin 2010 à 11h37 | Par Estelle DAUPHIN

A D T 52 - LA TRUFFE, TRAIT D'UNION CHAMPARDENNAIS ?

Faire émerger une filière trufficole en Haute-Marne, voilà l’ambition de la nouvelle Association Départementale de la Truffe de Haute-Marne (ADT 52) qui souhaite réunir en son sein tous les acteurs du territoire afin de faciliter la valorisation de l’or noir qui pousse sous nos forêts.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Propriétaires forestiers, caveurs et restaurateurs mais aussi plus largement les centres de formation, les chasseurs, qui sont des usagers concomitants des forêts en période de récolte, les institutionnels (chambre d’agriculture, Comité départemental de tourisme, Région), devraient ainsi se retrouver dans cette nouvelle structure, à l’instar de ce qui se fait déjà depuis de nombreuses années dans le sud est de la France.
Pierre Joubert, du Lubéron, est venu à cet effet créer l’émulation dans notre département. Caveur professionnel, il est chargé de mesurer le potentiel local et participe à une étude sur différentes stations forestières : Blumerey – Gudmont – Cirfontaines afin de déterminer les types de sols qui se prêtent le mieux à l’exploitation de la truffe. Il a fait sensation à la fête du printemps à Joinville avec 15 kg de truffe récoltés dans nos forêts. Sa mission a d’ailleurs fait l’objet d’un reportage sur France 3. Le maire de Blumeray regrette cependant l’affluence de visiteurs dans son secteur, consécutive à cette émission. Car ce qui caractérise encore trop la récolte de truffes, c’est le côté mystérieux, souterrain, caché, effectué sans autorisation préalable des propriétaires et fréquemment en dehors des dates de récolte.
Il faut donc régulariser les relations pour faciliter le développement de la truffe en Champagne Ardenne, produit haut de gamme, qui complète avantageusement le champagne. L’institutionnalisation de la truffe est en effet portée par un élan régional afin d’offrir une image unifiée et complémentaire des terroirs qui composent la Champagne Ardenne, sous l’angle de la gastronomie haut de gamme. Le CFPPA du Pôle Edgard Pisani qui dispose d’une truffière d’une vingtaine d’années au sein de son établissement, souhaite développer une offre de formation autour de ce noble produit, de la plantation à la transformation culinaire, à l’image du lycée de Cahors dans le sud ouest, d’où la présence de Madame Berton, conseillère régionale du Lot. La truffe de Bourgogne, ou truffe automnale est certes moins réputée que sa cousine du Périgord, mais les regards se tournent de plus en plus vers elle.
Monsieur Barbier, membre fondateur de la nouvelle association, affiche un esprit d’ouverture vis-à-vis du club de récoltants qui existe déjà sur la Haute-Marne et des autres acteurs du territoire qui souhaiteraient s’investir dans l’association. C’est la raison de la présence autour de la table du club canin de Saint-Dizier par exemple, qui propose un module de dressage spécifique à la recherche de truffes.

La première assemblée de l’association qui réunit pour l’instant 26 membres, et dont le siège social est situé au CFPPA a permis d’élire Monsieur Lavenarde, maire de Montreuil sur Thonnance en tant que président de l’ADT52.

Lors de l’inauguration de la Foire de Chaumont, Monsieur le Maire, en fin gourmet,
s’est volontiers laissé distraire par les toasts au beurre de truffe…
Lors de l’inauguration de la Foire de Chaumont, Monsieur le Maire, en fin gourmet, s’est volontiers laissé distraire par les toasts au beurre de truffe… - © Estelle DAUPHIN

Quatre collèges sont représentés :


- Les restaurateurs : Le Terminus à Chaumont, La Montagne à Colombey les Deux Eglises et l’Arcombelle à Montigny le Roi
- Le monde forestier : le CRPF, le syndicat des propriétaires forestiers privés, les communes forestières
- Les institutionnels : centres de formation, Comité départemental du tourisme et du thermalisme
- Les caveurs en vergers et en milieu naturel.

Pour en savoir plus,
renseignements
auprès de Anne Sophie BRUAUX
au 03 25 30 58 00.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui