L'Avenir Agricole et Rural 25 mars 2021 a 09h00 | Par CA 52 10

2021 : L'Année de la Haie

Les haies sont des éléments majeurs de notre paysage haut-marnais. De par leur grande richesse en biodiversité, elles assurent des rôles et des fonctions multiples qui méritent toute notre attention.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Les haies figurent aujourd'hui au coeur des politiques publiques aussi bien agricoles, qu'économiques ou environnementales.
L'Office Français pour la Biodiversité, la Direction Départementale de l'Agriculture et la Chambre d'agriculture tiennent ici à rappeler l'importance des haies pour la biodiversité et la réglementation qui les concerne.

Qu'est-ce qu'une haie ?
Une haie est une structure végétale comportant des arbustes, et/ou des arbres, et / ou d'autres ligneux, qui poussent librement ou qui sont entretenus ; elle constitue un véritable écosystème.
On peut associer à la haie, d'autres structures végétales comme les bosquets, les ripisylves qui ont tout autant d'intérêt.

Quels intérêts, quels rôles ont les haies ?
Du point de vue de la Biodiversité...

- les haies hébergent de nombreuses espèces végétales ou animales : oiseaux, reptiles, insectes, Chauves-souris, petits gibiers, etc.) dont certaines sont protégées,
- les haies sont une source majeure de nourriture et souvent un site de reproduction pour la faune et en particulier  comme site de nidification pour les oiseaux,
- elles constituent un refuge pour la faune, les auxiliaires de cultures et les pollinisateurs.

D'un point de vue agronomique, économique...

- les haies ont une fonction de brise-vent pour les troupeaux, les cultures ou les bâtiments. Elles contribuent à la conservation des sols en limitant l'évapotranspiration, l'érosion, les coulées de boues et participent à la filtration et l'épuration de l'eau,

La haie et la réglementation...

Pour faire simple, la haie constitue un habitat d'espèces et en particulier dans le cas qui nous concerne, un habitat d'espèces protégées. A ce titre le code de l'Environnement (article L. 411-1) interdit de porter atteinte aux espèces protégées et à leurs habitats.
Par conséquent, toute intervention sur une haie doit veiller à ne pas porter atteinte à une espèce protégée et à son habitat.
C'est pourquoi au printemps entre le 1er avril et le 31 juillet, toute intervention sur une haie (arrachage, coupe, taille, entretien) est proscrite dans le sens où elle peut porter atteinte directement à une espèce protégée en période de reproduction ou de nidification.
En dehors de cette période, la haie constitue toujours un habitat d'espèce protégée, et oblige en conséquence à des précautions particulières en cas d'intervention.
- L'entretien, la coupe d'une haie peuvent être réalisés en dehors du printemps si elle ne remet pas en cause l'habitat d'une espèce protégée.
- L'arrachage d'une haie nécessite davantage de précautions et nécessite une demande de dérogation de destruction d'habitat d'espèce protégée auprès de la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement).

Qui est concerné par l'une ou l'autre de ces réglementations...

Tout le monde est concerné : particuliers, propriétaires, collectivités, exploitants agricoles.
En Haute-Marne, un travail de sensibilisation et d'information a été entrepris depuis quelques années : La Préfecture, la DDT, la Chambre d'agriculture de Haute-Marne, les Associations de Protections de L'Environnement et l'Office Français de la Biodiversité travaillent de concert en ce sens.
Deux plaquettes haies d'information sont disponibles sur le site de la préfecture et dans les différents services.

Témoignage d'Anthony BARBIER :

« On voit aujourd'hui que nos territoires changent du point de vue visuel mais aussi du point de vue agronomique. Ces dernières années ont été marquantes par les arrachages de haies ou de buissons qui pour nous agriculteurs ne sont toujours pas bien situés sur nos parcelles (augmentation de la largeur de travail par exemple), ou encore des haies qui sont endommagées par le cheptel et qui finissent par disparaître.

Nous pouvons voir que sur nos exploitations, la biodiversité tend à baisser fortement, ce qui nuit directement à nos systèmes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2648 | avril 2021

Dernier numéro
N° 2648 | avril 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous